A la basilique Notre-Dame des Douleurs à Grenade

Tard dans la soirée du 24 janvier, la Vierge Noire arriva à Grenade,  terre autonome d’Espagne en Andalousie, célèbre car en 1492 les Rois Catholiques de Castille l’ont reprise aux Maures. Jusqu’à ce jour, sur la ville règne un imposant château qu’il a été difficile de conquérir en son temps. Grenade, au 1er siècle après Jésus-Christ, fut évangélisée par les disciples des apôtres. Très tôt, une grande communauté chrétienne exista ici, bien que l’expansion de l’islam causa la domination islamique maure jusqu’à la fin di XVème siècle.

La  Vierge Noire arriva à Grenade dans sa « Life Mobile » illuminée. Premier arrêt au petit séminaire, puis traversée en cortège par les rues de la ville vers la Basilique de la Virgen de las Angustias où l’accueillait Mgr Javier Martinez, Archevêque de Grenade. Au cours de son homélie, il souligna l’importance du rôle de la Mère de Dieu dans le renversement du communisme. Il abordait également le danger de la société de consommation. Après l’Eucharistie plusieurs groupes de jeunes ont prié devant l’Icône de Czestochowa jusqu’à 01h00.

Le matin du 25 janvier, une foule de fidèles s’était rassemblée à la Basilique pour rencontrer la Vierge Noire. A midi une Messe Solennelle était célébrée, l’Eucharistie était suivie par des centaines de personnes.

Notre-Dame fit ses adieux et poursuivit son pèlerinage vers Malaga.