Notre-Dame vogue vers Majorque

Mercredi le 16 janvier, l’Icône de Notre-Dame de Czestochowa, dès 6h00 du matin a embarqué pour Palama, capitale de Majorque (en espagnol : Palma de Mallorca).

La traversée durait toute la nuit; la mer était calme. Au port, un groupe de représentants des autorités locales du mouvement pro-vie attendait la Mère de Dieu pour en prendre soin tout au long de son séjour en ville et dans le diocèse.

A 7h00, la life-mobile a rejoint le couvent des Sœurs Carmélites où dès 8h00 une messe a été célébrée, puis le Rosaire récité par les sœurs.

Puis, l’Icône en procession a été transportée en l’Eglise de l’Annonciation de la Bienheureuse Vierge Marie, qui à Majorque est connue sous le nom de la Iglesia de la Sang (Eglise du Saint-Sang) où se trouve, connue sur toute l’île, la statue du Christ crucifié.

L’Icône de Notre-Dame de Czestochowa est restée dans la chapelle du Christ crucifié. A 9h30, Mgr Javier Salinas Vinals, a présidé la messe solenelle. Dans son homélie, il a souligné l’idée du pèlerinage « de l'Océan à l'Océan » et il a clairement parlé de la nécessité de défendre la vie humaine. Après la messe, l’évêque et les prêtres concélébrants se sont approchés et ont salué l’Icône, puis ont salué les deux cents fidèles rassemblés en l’église.

Ensuite, la Vierge Noire, en procession à travers les rues, est arrivée à la chapelle des Sœurs des Pauvres (Hermanitas de los Pobres). Après une courte prière, elle a traversé les rues de Palma vers le centre de l’avortement où le Rosaire a été récité. L’étape suivante était la maison de Mme May, qui malgré son jeune âge (35 ans) se mourait d’un cancer. Elle était très heureuse de la visite de Notre Dame. A 15h00, l’on a récité le rosaire et ensuite retour à la chapelle des Sœurs des Pauvres, où une messe a été célébrée.

L’Icône, pour la nuit, est revenue chez les Sœurs Carmélites qui l’ont entourée et priée jusqu'à l'aube.

La rencontre avec Notre-Dame de Czestochowa à Majorque a rassemblé environ 250 personnes. Ont participé des Polonais vivant aux Baléares, qui ont chanté l’hymne à la Vierge Noire.